Confinement : attention aux troubles métaboliques !

18 Mai 2020

Le confinement peut générer des troubles métaboliques.

On risque de s’ennuyer, et donc de se surcharger sur le plan alimentaire. Or, pendant cette période, nos besoins alimentaires sont plus restreints.

Le Docteur Philippe Kestemont – Chirurgien esthétique de la face et du cou à Nice souligne que l’on peut se faire plaisir, cuisiner pour se détendre, mais il faut diminuer les quantités ingérées.

L’alimentation doit être adaptée aux besoins, il faut la diversifier, aller vers des aliments à faible apport calorique.

Des études ont déjà montré une corrélation entre le nombre d’heures passées devant un écran et la prise de poids.

Ce sont des choses classiques qui, là, sont exacerbées.
Or, le surpoids augmente le risque de maladies chroniques comme le diabète… et in fine, les maladies cardiovasculaires.

Il faut aussi savoir que l’obésité constitue un facteur de risque en cas d’infection au Covid-19

Retrouvez le Docteur Philippe Kestemont – Chirurgien esthétique de la face et du cou dans son cabinet à Nice .

Share